Jeudi 11 septembre 2008 4 11 /09 /Sep /2008 02:13

Survie de l’âme après la mort  au-delà  paranormal  spirituel

 

 

Un médecin parle de sa certitude de l’après-vie.

Extraits de l’interview accordée par le Dr Charbonnier à Besoin de savoir.

 

« En quelles circonstances, avez-vous acquis vos certitudes sur l'après-vie ?

Dr Jean-Jacques Charbonnier : « C'était lors d'une intervention en SAMU. Ce jour là, j'ai eu à m'occuper d'un jeune homme qui était coincé dans les tôles de sa voiture.

J'ai assisté impuissant à son décès.

Au moment de sa mort, j'ai vu une étincelle de vie qui disparaissait de son regard et j'ai physiquement ressenti un souffle qui partait du sommet de son crâne.

Ce souffle était terriblement vivant et joyeux. Il est monté très haut pour aller très loin en me frôlant le côté droit du visage.

La sensation est indicible et difficile à reproduire avec des mots.


En tout cas, dès cet instant j'ai su comment on fonctionnait: nous sommes une entité « habitant » un véhicule terrestre le temps d'une vie humaine et nous quittons notre enveloppe corporelle devenue trop vieille ou trop abîmée au moment de la mort.



Les confrères qui se moquent de ma démarche existent encore bien sûr, mais un fait est certain : ils sont de moins en moins nombreux.

Par exemple, dans l'établissement où je travaille, les médecins qui pensent avoir un patient ayant vécu une NDE viennent m'en parler sans délai pour que je prenne contact avec lui.

C'est un chirurgien urologue qui m'a mis en contact avec un pilote de ligne qui communique par TCI avec son fils décédé. Deux infirmières qui travaillent avec moi m’ont raconté leur propre NDE et l’une d’entre elle parle aux patients après leurs décès pour leur expliquer ce que l’on va faire de leur corps.

De nombreux médecins m’écrivent pour m'encourager à poursuivre mon travail de recherche et d'information.

D'autres encore me confient leurs propres expériences comme par exemple le docteur Postel, médecin chef du service d'anesthésie-réanimation de l'hôpital de Sarlat en Dordogne. En assistant au décès de son père, il s'est retrouvé dans le tunnel avec lui. Et il n'était pas le seul à vivre cette expérience puisqu'au même moment, sa femme médecin et son fils infirmier étaient aussi dans le tunnel !

Tous les trois, enfin tous les quatre en comptant le père du réanimateur qui partait dans l'Au-delà, ont vécu simultanément la même chose !!!

Il est vrai que je suis régulièrement censuré par les médias français.Je dérange car mes propos sont renforcés par les statuts de ma profession : j'ai la crédibilité d'un scientifique, spécialisé en réanimation et à priori, je sais de quoi je parle en matière de comas et d'états modifiés de conscience.

Ceci est surtout vrai pour les médias télévisés. Pour eux, la consigne est stricte ; il ne faut ni choquer, ni faire trop de vague.

La science sera-t-elle selon vous en mesure d'acquérir

des « preuves » de l’existence d’une vie après la mort,

où en sont les recherches sur le sujet ?

Dr Jean-Jacques Charbonnier : «Mais les preuves scientifiques de survivance sont déjà là ! C'est ce que je me tue à répéter inlassablement lors de mes conférences !

La définition actuelle de la mort est l'arrêt du fonctionnement cérébral : la mort clinique Or, il est aujourd'hui prouvé scientifiquement que des personnes sans la moindre activité cérébrale électrique décelable, en état de coma profond, avaient été capables de voir, d'entendre et de percevoir des scènes révélées exactes. Avec les progrès de la réanimation, on peut aujourd’hui récupérer des patients déclarés mort cliniquement. Pourtant, on entend encore certaines personnes dire : « La mort, personne n’en est revenu pour savoir comment c’était ! » Eh bien non, c’est faux : de nos jours nous avons des témoignages de personnes revenues de la mort. En fait la confusion vient du fait qu’il existe des morts « provisoires » et des morts « définitives ». Ces dernières correspondant aux critères de mort cérébrale irréversible qui sont les conditions de débranchement des respirateurs ou de prélèvements d’organes, autrement dit : les limites actuelles de nos possibilités de réanimation. Mais il est fort à parier que ces limites seront un jour repoussées plus loin. En fait pour éviter cette confusion, on ne devrait plus parler d’expérience de mort imminente mais plutôt d’expérience de mort provisoire.

Des observations relatives à ces morts cliniques ont fait l'objet de publications dans des revues scientifiques à comité de lecture ; il ne s'agit nullement de récits fantaisistes ! Que nous faut-il de plus pour admettre la réalité de notre survivance ?

On a beaucoup fantasmé sur les mystères du cerveau ; ce devait être le siège de l'âme et de la conscience comme l'a été le coeur au XIXème siècle.

Le cerveau est un « organe » composé de matière comme tous les autres organes du corps humain. Il ne secrète pas de la conscience comme le foie secrète la bile !

En fait, il agirait plutôt comme un émetteur-récepteur d'informations. Dans cette hypothèse, il pourrait émettre des informations vers d'autres cerveaux par télépathie ou vers une autre dimension par la prière ou la méditation.

Il pourrait aussi recevoir des informations

émanant d'autres cerveaux, toujours par phénomène télépathique, ou d’une « supra-conscience » par un processus de médiumnité.

Mon ami canadien Mario Beauregard a montré que la méditation ou la prière induisaient un rythme électrique cérébral particulier qui était retrouvé dans le sommeil paradoxal : une période de sommeil propice aux rêves, aux intuitions et aux prémonitions qui pourrait bien être en réalité une période de connexion avec l'Au-delà… »

 

http://besoindesavoir.com/article/article/id/3295

Par Marie ROCA - Publié dans : Au-delà...
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de Marie ROCA
  • Le blog de Marie ROCA
  • : esprit anges fées spirituel Divers
  • : Je vis de nombreux faits dits paranormaux, de toutes sortes : revécus spontanés de vies antérieures, surtout la vie d'une femme druide de l'antiquité celte, vie celte que je relate dans le roman celte "Arianrhod" ; j'ai de fortes prémonitions,des apparitions d'anges, mais aussi de petites fées, etc... Après un long silence sur ces vécus, je souhaite les exprimer pour les partager.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Visiteurs

Nombre de visiteurs :
casino dkplan

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés