Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 00:13

Survie de l’âme après la mort  au-delà  paranormal  spirituel

 

 

Un médecin parle de sa certitude de l’après-vie.

Extraits de l’interview accordée par le Dr Charbonnier à Besoin de savoir.

 

« En quelles circonstances, avez-vous acquis vos certitudes sur l'après-vie ?

Dr Jean-Jacques Charbonnier : « C'était lors d'une intervention en SAMU. Ce jour là, j'ai eu à m'occuper d'un jeune homme qui était coincé dans les tôles de sa voiture.

J'ai assisté impuissant à son décès.

Au moment de sa mort, j'ai vu une étincelle de vie qui disparaissait de son regard et j'ai physiquement ressenti un souffle qui partait du sommet de son crâne.

Ce souffle était terriblement vivant et joyeux. Il est monté très haut pour aller très loin en me frôlant le côté droit du visage.

La sensation est indicible et difficile à reproduire avec des mots.


En tout cas, dès cet instant j'ai su comment on fonctionnait: nous sommes une entité « habitant » un véhicule terrestre le temps d'une vie humaine et nous quittons notre enveloppe corporelle devenue trop vieille ou trop abîmée au moment de la mort.



Les confrères qui se moquent de ma démarche existent encore bien sûr, mais un fait est certain : ils sont de moins en moins nombreux.

Par exemple, dans l'établissement où je travaille, les médecins qui pensent avoir un patient ayant vécu une NDE viennent m'en parler sans délai pour que je prenne contact avec lui.

C'est un chirurgien urologue qui m'a mis en contact avec un pilote de ligne qui communique par TCI avec son fils décédé. Deux infirmières qui travaillent avec moi m’ont raconté leur propre NDE et l’une d’entre elle parle aux patients après leurs décès pour leur expliquer ce que l’on va faire de leur corps.

De nombreux médecins m’écrivent pour m'encourager à poursuivre mon travail de recherche et d'information.

D'autres encore me confient leurs propres expériences comme par exemple le docteur Postel, médecin chef du service d'anesthésie-réanimation de l'hôpital de Sarlat en Dordogne. En assistant au décès de son père, il s'est retrouvé dans le tunnel avec lui. Et il n'était pas le seul à vivre cette expérience puisqu'au même moment, sa femme médecin et son fils infirmier étaient aussi dans le tunnel !

Tous les trois, enfin tous les quatre en comptant le père du réanimateur qui partait dans l'Au-delà, ont vécu simultanément la même chose !!!

Il est vrai que je suis régulièrement censuré par les médias français.Je dérange car mes propos sont renforcés par les statuts de ma profession : j'ai la crédibilité d'un scientifique, spécialisé en réanimation et à priori, je sais de quoi je parle en matière de comas et d'états modifiés de conscience.

Ceci est surtout vrai pour les médias télévisés. Pour eux, la consigne est stricte ; il ne faut ni choquer, ni faire trop de vague.

La science sera-t-elle selon vous en mesure d'acquérir

des « preuves » de l’existence d’une vie après la mort,

où en sont les recherches sur le sujet ?

Dr Jean-Jacques Charbonnier : «Mais les preuves scientifiques de survivance sont déjà là ! C'est ce que je me tue à répéter inlassablement lors de mes conférences !

La définition actuelle de la mort est l'arrêt du fonctionnement cérébral : la mort clinique Or, il est aujourd'hui prouvé scientifiquement que des personnes sans la moindre activité cérébrale électrique décelable, en état de coma profond, avaient été capables de voir, d'entendre et de percevoir des scènes révélées exactes. Avec les progrès de la réanimation, on peut aujourd’hui récupérer des patients déclarés mort cliniquement. Pourtant, on entend encore certaines personnes dire : « La mort, personne n’en est revenu pour savoir comment c’était ! » Eh bien non, c’est faux : de nos jours nous avons des témoignages de personnes revenues de la mort. En fait la confusion vient du fait qu’il existe des morts « provisoires » et des morts « définitives ». Ces dernières correspondant aux critères de mort cérébrale irréversible qui sont les conditions de débranchement des respirateurs ou de prélèvements d’organes, autrement dit : les limites actuelles de nos possibilités de réanimation. Mais il est fort à parier que ces limites seront un jour repoussées plus loin. En fait pour éviter cette confusion, on ne devrait plus parler d’expérience de mort imminente mais plutôt d’expérience de mort provisoire.

Des observations relatives à ces morts cliniques ont fait l'objet de publications dans des revues scientifiques à comité de lecture ; il ne s'agit nullement de récits fantaisistes ! Que nous faut-il de plus pour admettre la réalité de notre survivance ?

On a beaucoup fantasmé sur les mystères du cerveau ; ce devait être le siège de l'âme et de la conscience comme l'a été le coeur au XIXème siècle.

Le cerveau est un « organe » composé de matière comme tous les autres organes du corps humain. Il ne secrète pas de la conscience comme le foie secrète la bile !

En fait, il agirait plutôt comme un émetteur-récepteur d'informations. Dans cette hypothèse, il pourrait émettre des informations vers d'autres cerveaux par télépathie ou vers une autre dimension par la prière ou la méditation.

Il pourrait aussi recevoir des informations

émanant d'autres cerveaux, toujours par phénomène télépathique, ou d’une « supra-conscience » par un processus de médiumnité.

Mon ami canadien Mario Beauregard a montré que la méditation ou la prière induisaient un rythme électrique cérébral particulier qui était retrouvé dans le sommeil paradoxal : une période de sommeil propice aux rêves, aux intuitions et aux prémonitions qui pourrait bien être en réalité une période de connexion avec l'Au-delà… »

 

http://besoindesavoir.com/article/article/id/3295

 

Partager cet article

Published by Marie ROCA - dans ÂME
commenter cet article

commentaires

edouard 08/03/2014 08:10


bonjour  je suis aide soignant à l'AP/HP j'y travaille depuis maintenant 25ans  et dans ma carrière j'ai souvent eu à faire à des choses troublantes  quand un patient décédait
,  j'ai même 2 collègues infirmière  de bloc à l'hôpital lariboisière qui voient souvent  le fantôme d'un patient décédé au bloc ! bref  il y a avouons le .... des choses
bizzards qui se produisent dans les hôpitaux ....

Marie ROCA 08/03/2014 15:48



Bonjour Edouard,



Pourriez-vous nous expliquer ces vécus parnaormaux à l'hôpital, nous en faire tout un témoignage dont on puisse faire un article ? Cela intéresse
les lecteurs.


Je pense que ces défunts ignorent être décédés car il n'y a plus de temps poour eux, et c'est toujours comme si ça venait de se passer, même s'ils
sont morts depuis dix ans. Il faut donc leur permettre d'accéder à la lumière, et pour cela il faut faire venir un passeur d'âmes ou uen passeuse d'âmes. La présence des défunts non passés dans
la lumière peut même perturber des patiients et être un frein à la guérison, un facteur de risque.


Bonne journée Edouard.


Force et Lumière !



luc simard 22/11/2012 01:02


Prêtre québécois ici. Je n'ai pas Facebook.


Comment pourrais-je communiquer avec le Dr Jean-Jacques ?

Marie ROCA 22/11/2012 15:13



Bonjour,


Je pense que vous trouverez dans votre entourage et parmi vosdfidèles, des personnes ayant la possibilité de le contacter via leur
facebook, car moi non plus, je ne suis pas sur les réseaux.


Toutefois via votre commentaire ici, l'appel est ouvert, et si quelqu'un peut passer le message, qu'il le fasse.


C'est tout ce que je peux faire présentement.


Bonne journée.






luc simard 12/11/2012 23:06


Prêtre québécois ici. Soixante-trois ans. Poète et pianiste. Ai vu interview du dr Jean-Jacques sur nos ondes. Aimerais entrer en contact avec lui. Pouvez-vous m'éclairer ?

Marie ROCA 13/11/2012 00:45



Bonjour Luc,


Voici son lien sur Facebook, à partir duqyuel vous pouvez communiquer avec lui :


http://fr-fr.facebook.com/pages/Dr-Jean-Jacques-CHARBONIER/104006841428


Bonne journée.


N'oublions pas les prières à Marie du ciel !


Force et Lumière.



MisCo 25/08/2012 10:22


La maison de mes parents viennent d'être vendue après deux ans et un jeune couple rénovent durement la maison. Nous savons comment les travaux avancent suite au contact d'une voisine et de ce
couple, sans avoir encore vu quoi que ce soit. Ma petite soeur (sans avoir eu les informations) a rêvé que papa l'appelait au téléphone pour lui demander de passer parce que tels et tels travaux
étaient finis ! Le lendemain, je l'ai mise au courant des travaux réalisés et elle était abasourdie de savoir que c'était exactement ceux que papa lui dictait dans son rêve. Pour nous, il est
évident que le message est que nous ne devons pas nous faire de soucis d'avoir vendu notre maison d'enfance. Le jeune couple qui est dedans, est le bon acquéreur.

Marie ROCA 28/08/2012 14:11



Bonjour MisCo,


Il y a quelques années, visitant une maison à vendre, j'ai senti que des entités bénéfiques attachées à cette maison, me disaient
que cette maison mystérieuse et surplombant un château historique était pour moi... Ce fut étrange, mais depuis, je suis persuadée que les défunts peuvent suivre ce qu'il advient de leur maison
et influer sur leur destin. Dans "Mes vécus", j'ai aussi raconté un rêve à ce sujet, où un guillotinné de la révolution me disait qu'il était content de voir que sa maison était devenue un
lieu culturel. Ce fut très intense.


Bonne journée.


Force et Lumière.


 



MisCo 25/08/2012 10:16


Quand ma maman est décédée, alors que nous étions sur le parking pour reprendre le départ, nous avons rebroussé notre chemin pour reprendre la montre que maman avait laissée à l'infirmière. Ma
petite soeur était avec moi et nous attendions le temps que l'infirmière trouve les effets. Une musique (une radio, dans l'hopital) jouait un air d'accordéon...pas commun... Mon papa, mort 4 ans
auparavant, était accordéoniste... Nous savions que papa venait accueillir maman...et que désormais ils étaient ensemble. Beaucoup de petits messages tels celui ci nous montrent qu'il y a quelque
chose après la mort. Quoi ? je n'en sais rien, mais nous restons persuadés dans la famille que nos parents nous protègent.

Marie ROCA 28/08/2012 13:59



Bonjour MisCo,


Voilà un beau signe en effet, et j'ai souvent eu ce genre de signes, ce qui me fait poser les questions suivantes
:


- Des entités peuvent-elles influer sur la programmation d'une station radio ?


- Des entités de défunts peuvent-elles faire entendre uniquement à leurs proches, tel air, chanson ayant du sens pour eux, en se
servant des ondes radio, ce, alors que tous les autres auditeurs auront eu une toute autre programmation ?


En fait, en pareil cas il faudrait relever l'heure, la station concernée, et rapidement contacter la station pour vérifier que
l'air entendu faisait ou non partie de la programmation. En général, cela tombe à un moment où on a toute autre chose à faire !


On peut aussi vérifier auprès de la SACEM.


Continuez à admettre ce qu'il vous advient. Il y a tant de beaux signes qui ne peuvent que nous laisser dans
l'espérance...


Bonne journée, et vraiment merci pour ce beau témoignage.


Force et Lumière.


 



MisCo 25/08/2012 10:11


Mon papa etait décédé depuis plus de deux ans et de retour d'un voyage lointaint, dans l'avion, assise près de mon conjoint (lui près du hublot), je me suis retournée pour regarder les nuages (il
y en a pourtant partour) J'ai vu le visage de mon père, souriant, comme la famille le connaissait lorsqu'il était content de voir sa petite famille partagée un repas lors d'une fête, il faut dire
que je venais de passer 1 mois avec une soeur vivant donc très loin de la France (et allais rejoindre une autre qui, après avoir passé 15 jours avec nous, se trouvait sur un autre aéroport). Mon
père ressemblait à une oeuvre d'Archiboldo, mais en nuages, et ça n'était pas une ressemblance au travers des nuages, c'était LUI. Il me transmettait mon plaisir de nous voir réunies aussi loin.
Mon père était en plus d'être musicien, peintre amateur...

Marie ROCA 27/08/2012 13:18



Bonjour MisCo,


Je vous crois d'autant plus volontiers que mon propre père m'a laissé trois messages téléphoniques bien après sa mort, dont sur le
portable que je n'avais pas au moment de sa mort; c'était sa voix et il me nommait par mon diminutif. Lorsque ma mère était à l'hôpital, je l'ai appelée, mais elle n'a pas décroché; j'ai entendu
alors mon père me parler et me demander des nouvelles. Il était donc auprès d'elle, plus de onze ans après sa propre mort. Je sais qu'il a mesuré n'avoir pas fait, ce qu'il aurait pu fairepour
moi, car il n'osait pas s'opposer à ma mère. Lorsque ma mère et mes frères se sont montrés d'une terrible injustice envers moi, j'ai décidé de ne plus avoir de contacts avec eux, même pas si ma
mère venait à décéder. Pour moi, c'est allé si loin en bassesse c ette affaire, que je ne reviendrai pas sur ma décision. J'ai senti que mon père était intégralement de mon côté et qu'il le
demeure; il désapprouve non seulement ma mère, laquelle a certains problèmes, mais bien davantage mes frères, qui ont mésagi gratuitement envers moi, sur d'absurdes présomptions initiées par ma
mère; ce, avant même que je n'héberge cette dernière, en étant aux petits soins avec elle durant trois mois, et en m'arrangeant pour qu'elle ne dépense pas le moindre centime, sauf pour sa
coiffure. Ce fut ma toute dernière tentative pour me faire aimer d'elle.Avec ce qu'elle m'a fait, devant le personnel médical qui était de mon côté (merci N), le cordon est rompu. Je ne dois rien à personne, et j'ai le soutien et l'amour de mon père, mais aussi de ma belle-mère, qui fut si adorable envers moi.


Tous deux, mais aussi ma nièce décédée, se manifestent par des parfums de fleurs spécifiques : rose pour mon père, mimosa pour ma
nièce, muguet pour ma belle-maman.


Ces parfums sont d'une grande intensité.


Je suis certaine que c'est bien votre papa qui s'est manifesté ainsi.


Parlez-lui.


Bonne journée.


Force et Lumière.





 






Francis Faucon 12/12/2009 21:59


Merci de votre texte et des commentaires.


Marie ROCA 13/12/2009 02:29





ver00 30/11/2009 21:45


Il se peut que l'au delà ne soit visible que par un "état de conscience" différent certes, supérieur ?  à celui que nous pouvons avoir ici, tous.J'ai vécu ce que certains appellent "des
hallucinations",d'autres des apparitions,d'autres des EMI....comment savoir leur véracité, puisqu'elles n'apparaissent qu'à un esprit à la fois,histoire d'ondes spirituelles et individuelles ?
Contact rare donc unique entre 2 mondes ?


Marie ROCA 01/12/2009 14:31


Il faut user du bon outil pour être en lien avec les autres
mondes, et parfois cela vient de façon accidentelle, mais nous devons savoir nous détacher de l'analytique sensoriel et de la mentalisation pour être en lien permanent.

Bonne journée.


christian 20/06/2009 23:26

bonsoir,les conclusions d'Allan Kardec au XIX° siècle, confirmées par les nombreux cercles spirites sérieux et désintéressés, que l'on retrouve aussi dans de nombreux ouvrages contemporains sont totalement cohérentes avec les observations du Dr Charbonnier : seul notre corps est mortel, et ce n'est pas lui qui détient notre intelligence, notre "moi". Celui-ci se trouve dans notre âme, dont la vie ne s'éteint jamais, et qui emprunte pour un temps notre corps terestre. Notre passage sur terre correspond à une mission, ou à une série d'épreuves chargées de faire progresser notre conscience, de nous permettre de choisir librement entre le bien et le mal. A la fin de notre vie terrestre, nous emportons avec nous le bilan de cette dernière et nous en récoltons les fruits, doux ou amers suivant que l'on a fait le bien ou pas. Puis nous poursuivons notre progression morale, soit en partant vers d'autres mondes, physiques ou spirituels, soit en revenant sur terre pour une nouvelle existence, tirant profit de nos expériences passées.Le seul point où je ne suis pas de l'avis du Docteur: son espoir de progresser pour ramener à la vie terrestre les âmes dont le corps a cessé de vivre. Pour moi, nos progrès doivent se faire essentiellement dans le sens de l'amour du prochain, de la charité, des connaissances scientifiques pour une meilleure maitrise de la santé de notre corps, de l'éducation des hommes avec les principes de paix, d'amour, de travail etc..En matière médicale, je crois que les plus importants progrès consisteront à apprendre à soigner aussi la cause des maux (l'esprit) et non pas seulement leurs effets (sur le corps).La science matérialiste atteint ses limites, et le XXI° siécle doit urgemment se pencher sur la science spiritualiste.n'en déplaise aux médias et aux gouvernements.notre vie terrestre passe, mais notre âme demeure.Et nous devrions nous intéresser plus à la seconde qu'à la première.En tous cas, Docteur, merci de nous faire connaitre vos constatations et vos analyses.C'est par des gens comme vous que l'humanité progresse.Continuez

Marie ROCA 21/06/2009 02:00


Bonjour Christian

Vous dites :

"La science matérialiste atteint ses limites, et le XXI° siécle doit urgemment se pencher sur la science spiritualiste.
n'en déplaise aux médias et aux gouvernements.
notre vie terrestre passe, mais notre âme demeure.
Et nous devrions nous intéresser plus à la seconde qu'à la première."

Oui, nous étions dans lère de l'avoir du matérialisme et nous revenons dans l'ère de l'être !


ERIC JL BRETON 25/02/2009 16:01

Précisions:
Malgré l'intérêt de votre réponse.
Je ne comprends pas pourquoi vous déformer mes propos.
Je n'appelle pas à la soumission et je ne suis pas soumis. Je soumets simplement un débat. Pour
savoir si certaines personnes sont prêtes à être
débarrasser de toutes négativités en constatant, qu'elles pourront être bloquées et ne pourront plus protester. En ce qui concerne les extra-terrestres, il me manque des pièces du puzzle. Comme à beaucoup de monde. Je suis convaincu que les illuminati et les reptiliens ne sont pas les seuls à exister. Il y en a beaucoup d'autres. Et qui veulent aussi prendre les reines. Et qui apparemment savent aussi utiliser les humains et leurs corps.

Reste à savoir, qui a aujourd'hui le plus de pouvoirs ???

Marie ROCA 25/02/2009 16:56


Rebonjour Eric,

Ces précisions sont en effet utiles, et veuillez m'excuser si je n'ai pas d'abord saisi cette nuance.
Je crois pour ma part que les jeux sont presque faits, mais pas comme certains le pensent. Il est vrai que j'ai eu le privilège de trois apparitions du protecteur de la France et de l'Europe, et
que mon propre vécu me place parfois sur un autre plan du débat, si toutefois on peut encore débattre à l'heure qu'il est.

Ce n'est pas pour rien que se fit cette apparition par trois fois, et quelle puissance se dégage de Lug-Saint-Michel. J'ai donc réalisé ce qu'il métait demandé,
à savoir,mettre en route l'armée spirituelle, en rasemblant et boustant les égrégores; la dynmaique est à l'oeuvre et croît de jour en jour. Les dés sont jetés, et quelques entités qui veuillent
contrôler notre planète, toutes sont vouées à l'échec. Le triomple de la lumière est à l'oeuvre.

Le meilleur moyen de se délester des la négativité, c'est de rejeter les peurs et la sinistrose.
Voilà pourquoi le week-end de la joir, les 14 et 15 mars, permettra à chacun de se recentrer avec amis et familles, dans une dynmaique de joie, rires, chants, affections,une dynamique positive et
bienfaisante !

Oui positiver c'est contrer le mal, lui ôter toute puissance.

Qui a le plus de pouvoir ?
La lumière de la création ! L'armée spritituelle est invicible car l'énergie galvanisée ne cesse de croître, et s'il fallait au départ bouster ces énergies, à présent, des humains, mais aussi des
forces ancestrales et des forces divines y participent.
C'est bien cela que le mal redoute, et uniquement cela : le pouvoir de l'esprit.

Il suffisait d'en restituer la conscience et c'est fait !

Gardez espoir et jubilez, car la lumière a déjà vaincu en esprit !

Bonne journée.


Présentation

  • : Le blog de Marie ROCA
  • Le blog de Marie ROCA
  • : Je vis de nombreux faits dits paranormaux, de toutes sortes : revécus de vies abtérieures, voyances, manifestations d'âames de défunts, revécus spontanés de vies antérieures, surtout la vie d'une femme druide de l'antiquité celte, vie celte que je relate dans le roman celte "Arianrhod" ; j'ai de fortes prémonitions,des apparitions d'anges, mais aussi de petites fées, etc...Après un long silence sur ces vécus, je souhaite les exprimer pour les partager. Je suis aussi dans la vraie vie,, comme vrai écrivain doté de très nombreux vrais prix littéraires, historienne, conférencière et animatrice radio, mais aussi, j'ai décidé d'exercer ma liberté, la vraie liberté, celle qui refuse le politiquement correct et dit la vérité qu'elle plaise ou non, selon le vrai enseignement donné par un celte nommé Jésus. Je suis d'âme celte, pour toujours, et de ce fait, pour moi la liberté n'est pas un mot inscrit ici ou là mais vidé de son sens par la manipulation du politiiquement corect qui fait le maheur des peuples légitimes, surtout en France.
  • Contact

Visiteurs

Nombre de visiteurs :
casino dkplan

Recherche