Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 22:12

objet apparu action de la pensée paranormal

Encore un mystère,

 

Ce jour férié, nous sommes allés à la campagne. J'avais apporté deux ou trois choses dans un panier d'osier. Lorsque j'ai pris le panier dans le coffre, j'ai trouvé bien en évidence, debout sur le dessus de ce panier, une grande carte postale qui m'avait été adressée en 2001, et dont je n'avais pas le souvenir du tout. A cette époque, j'avais un rôle assez important dans une association littéraire nationale, et le monsieur qui m'écrivait cette carte, était lui aussi membre de cette association. Sur la carte figurait son tampon portant ses noms et adresse.

 

Comment expliquer la découverte de cette carte postale vieille de quinze ans sur le dessus du panier que j'avais préparé ce jour ?

 

Nous utilisons ce panier pour faire le marché, et il n'y a donc pas de possibilité que cette carte postale se soit trouvée dans le panier, d'autant que j'ai trouvé cette carte posée droite sur le dessus du contenu du panier.

 

Par ailleurs, la voiture est loin d'avoir quinze ans, donc, il n'y a aucune possibilité que la carte se soit préalablement trouvée dans le véhicule.

La présence de cette vieille carte postale grand format sur le dessus de mon panier d'osier relève d'une sorte de miracle inexplicable.

 

En songeant à cette situation, j'ai remarqué que la carte avait été postée à Nice, or, l'une de mes lectrices de Nice réfléchissait ces temps, à la possibilité de s'installer dans ce lieu de campagne où nous étions. Il y a quelques jours, nous sommes déjà venus en cet endroit paisible, et sur le trajet du retour, j'avais pensé qu'il faudrait que je demande à cette lectrice (qui n'est pas auteur de la carte postale et qui se reconnaîtra) où son projet en était.

 

La pensée que j'eus samedi dernier en voiture, sur le chemin du retour de ce même endroitsemble avoir agi durant ce second parcours pour nous rendre au même endroit, sans doute pour me rappeler que je devrais demander à cette amie niçoise, où en est son projet…

 

Franchement, je ne sais même pas où cette carte postale très bien conservée et dont je n'avais pas le plus petit souvenir, se trouvait chez moi.  Je pense qu'elle était rangée dans un carton d'archives…

C'est encore un vécu sans aucune explication rationnelle. Quelque chose s'est tout  de même arrangé pour trouver un objet qui puisse se relier à ma pensée pour cette lectrice...Je relève autre chose; le timbre représente le phare de San Juan de Salvamento en Patagonie... Là, je pense à quelqu'un d'autre, un proche en lien avec cette région du monde...

 

Published by Marie ROCA - dans Mes vécus. paranormal
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 12:31

livres sur disparitions mystérieuses Marie Roca livres OrPubli livres sur les autres dimensions

La bonne nouvelle du jour, c'est que mon nouveau livre est en cours d'impression, raison pour laquelle, étant très affairée par le travail d'écriture et de prépublication, j'écris moins ici depuis quelques temps.

 

Le titre est :

 "Mystérieuses Disparitions et Voyageurs du Temps"

 

J'ai compilé des cas avérés qui se sont produits un peu partout dans le monde, la plupart des témoignages n'ayant jamais été publiés en langue française, puisque j'en suis la première traductrice.

 

A ma connaissance, aucun livre n'existait en langue française sur ce type précis de disparition. Un livre avait été publié dans les années soixante-dix sur une autre typologie de disparitions mystérieuses Un petit nombre de cas recoupent les miens, mais la plupart des cas que je présente répondent d'une autre typologie.

 

J'ai moi-même bien connu un septuagénaire qui a disparu une nuit de son appartement du second étage fermé à clé de l'intérieur, les clés étant sur la porte à l'intérieur, toutes fenêtres et portes-fenêtres étant fermées et les volets clos et accrochés de l'intérieur, son épouse dormant dans la chambre ne s'étant aperçu de rien. C'est l'un des cas que je décortique dans ce livre, mais il y en a tant d'autres, tous plus sidérants les uns que les autres.

Il s'agit d'un gros livre de 364 pages.

Ce livre est accessible à tous âges, l'accent étant mis sur les cas eux-mêmes.

Mon premier livre fut publié il y a seize ans. Son coût était de 20 €, prix alors raisonnable. Tout fut fait pour que les livres suivants demeurent à ce prix, ce, en dépit de toutes les augmentations de coûts de production, et même, le livre qui a le prix de revient le plus élevé du fait des nombreuses photos incluses dans le livre n'est vendu que 15 €, et je parle du livre précédent paru fin 2013 :

"Autres Humanités" qui a été réédité en 2015.

 

De tels prix ne sont plus viables pour les petits éditeurs, car il faut tenir compte de ce que prennent les diffuseurs et distributeurs, dont libraires, et dans certains cas, cela peut monter à soixante pour cent. Autant dire que cela oblige OrPubli à éviter certains systèmes.

 

Du fait du nombre de pages qui en fait pratiquement un double livre, le prix du nouveau livre est donc fixé à un prix à 23 €, ce qui n'a rien de considérable, et jai vérifié que de nombreux livres édités chez les grands éditeurs, lesquels ont des coûts unitaires infiniment moindres du fait du nombre de livres imprimés, sont vendus plus chers.

 

Un prix de lancement de durée limitée à deux mois est envisagé pour les commandes directes, mais je pourrais vous en dire davantage lorsque le livre sera sorti d'imprimerie dans le courant de ce mois. C'est aussi à ce moment là que vous en verrez la belle couverture originale.

 

Voilà de la bonne lecture pour cet été, et un basique rare qui trouvera place dans toute bonne bibliothèque familiale, d'entreprise ou municipale. C'est un livre qui a vocation à durer. Pour tout vous  dire, sur ce sujet, j'en garde sous le coude, avec l'idée d'un second volume.

 

Avec approbation de la station de radio télévision, ce livre arbore le label B.T.L.V en quatrième de couverture.

 

Des émissions sont d'ores et déjà prévues sur le sujet.

 

Je vous  tiens au courant.

 

Orpubli et moi-même remercions Vincent pour l'illustration de couverture.

 

 

Published by Marie ROCA - dans Mes livres
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 12:29

Cet article est reposté depuis Le blog de Merlin....

Published by MERLIN - dans Actu Importante
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 12:27

Cet article est reposté depuis Le blog de Merlin....

Published by MERLIN - dans Mysteres
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 12:22

Cet article est reposté depuis Transparence Vérité.

Published by France Nation
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 12:22

Cet article est reposté depuis Transparence Vérité.

Published by France Nation
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 01:26

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 23:41

Cet article est reposté depuis Le site d'Initiative Citoyenne.

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 10:42

liberté conscience jeunesse préservation de la jeunesse la vraie vie

Le but de ce texte est de toucher les jeunes filles, jeunes filles et jeunes femmes et de les éveiller à leur propre conscience, pour les faire sortir du piège dans lequel elles tombent pour leur malheur : l'identification à des "stars", leur idolâtrie, et la négation in fine de leur propre conscience, de leur propre identité, de leur propre réalité, de tout ce pourquoi elles se sont incarnées.

 

Prenez Kardashian, et voyez qu'on l'a fait succéder directement à Paris Hilton qui vieillissait, tout comme on fit succéder Lady Gaga à Madonna !

 

Si on prend Kardashian-Hilton, ces filles ne se sont données que la peine de naître très riches, dans des familles dont la richesse en rime pas toujours avec intégrité.

 

Elles sont artificielles, et leur seule unique supériorité c'est le fric qu'elles peuvent utiliser pour se faire charcuter : et je te gonfle la poitrine comme on le fait pour des pneus, au point que l'ensemble de la morphologie n'est plus cohérente, autrement dit, elles sont dans la disproportion; et que je te fais retirer la graisse des fesses, du ventre, des cuisses et des b ras; et que je te fais injecter des toxines qui enlèvent toute expression naturelle, et que je te fais raccourcir le nez, raboter l'os du menton, injecter une autre merde pour avoir d'horribles lèvres de Mérou ! Au sujet enlaidissement par lèvres de mérou, voyez Emmanuelle Béart, qui fut magnifique, et qui est devenue d'une laideur à faire peur en se faisant faire des lèvres qui n'ont rien d'humain ! Je pense qu'actuellement elle est la plus laide des actrices françaises !

 

Kardashian, Beyoncé et leurs fesses "repulpées " (plus naturelles du tout et moches) par chirurgie, et l'autre Rihanna et j'en passe sont d'une mocheté totale, car elles n'ont rien de naturel ! Eless sont des choses.

 

Ces filles n'ont aucun charme naturel, et de plus, elles n'ont pas de talent non plus. Elles ne sont que des objets que le système utilise pour induire en erreur des millions de jeunes personnes de sexe féminin.

 

Ce faisant, les filles et femmes qui suivent ces "modèles" médiatiquement imposés du jour au lendemain, toujours depuis les USA, oublient leur propre conscience, leur propre chemin de vie qui passe forcément par la conscience de sa propre identité, par le fait d'être d'une lignée reliée à une ancestralité, à une civilisation qu'i s'est fondée sur un socle de valeurs, surtout chrétiennes, dont le respect qu'on a pour soi est l'une des composantes essentielles. Lorsqu'on montre ces nullités déclarées stars par le système manipulateur du jour au lendemain, chanter à poil ou peu s'en faute et prendre des poses putassières, je suis désolée, mai le message passé envers les adolescentes et jeunes femmes est le même que celui passé lorsqu'on nous expose des femmes bâchées par l'islam ! Dans les deux cas on traite les femmes en putains n'ayant pas le droit de s'autodéterminer tout en se respectant par des tenues correctes qui ne sont ni celles de la putasserie de l'islam, ni celle de la putasserie du star système !

 

Le but est exactement le même : que la femme soit un objet pour les mâles, et non pas l'une des deux composantes à part égale, de la dimension humaine !

 

Plus on chosifie la femme, plus on entend empêcher la délivrance du genre humain, sa pleine autonomie, sa vraie liberté.

 

C'est par l'accès de la femme à la totalité de l'exercice de ses droits, donc à la conscience de la plénitude de son appartenance au genre humain, qu'on peut sauver toute l'humanité de sa mise en esclavage par les entités cachées démoniaques qui sont celles qui gouvernent vraiment le monde.

 

Ce n'est pas la "parité" sur les listes d'un conseil municipal, ni le fait de féminiser certains mots en y ajoutant un "e" qui donnent l'égalité à la femme, mais le rejet total par les adolescentes et jeunes femmes de ces modèles putassiers équivalents que sont l'islam et le star système. Ni la peste, ni le choléra !

 

Le star système impose ses gourous d'un temps qui s'achève dès que la star commence à  prendre de l'âge malgré les multiples chirurgies qui les déshumanisent toujours plus.

 

Parce que telle merde putassière du show bizz se fit faire des piercings, les adolescentes firent de même !

Parce que telle "star" jetable de cette manipulation se fit faire des tatouages, des millions de jeuens filles et jeunes femmes se firent à leur tour scarifier, et là, je vous invite à vous que scarifier et sacrifier, ce sont les mêmes lettres ! Lorsque vous vous faîtes faire des tatouages, vous sacrifiez de votre chair aux forces du mal, et le sang qui coule de ces scarifications signe votre pacte avec les forces démoniaques. Lorsque je vois de belles filles qui s'enlaidissent de la sorte, je ne peux plus me taire.

 

Parce  que telle star se fait bronzer en cabine ou au soleil, voilà que des millions de femmes et adolescentes font pareil : quelques années plus tard, les ont droit à tous les cancers : peau, seins, et j'en passe ! Que dire du vieillissement généré par les expositions solaires et par U.V en cabines sur des peaux claires ? C'est horrible, lorsque des femmes de trente-cinq ans ont une peau qui fait vingt ans de plus, et je ne vous dis pas ensuite…

J'avais remarqué ça il y a trente ans. Ma voisine était une très jolie blonde naturelle, mais elle s'exposait au soleil, et cette jeune maman avait le visage déjà tout ridé, d'autant qu'elle fumait, et que la cigarette, ça vous abime peau, cheveux et voix comme pas possible et ça vous fait vieillir au grand trot ! Ce sont les firmes pharmaceutiques qui sont ensuite contentes, entre les traitements du cancer et ceux des rides !

Des études ont prouvé que même en respect des règles d'hygiène, l'encre des tatouages passe dans le corps via le sang et génère à la longue des cancers.

 

Dangers des tatouages :

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/768533-les-tatouages-sont-un-probleme-de-sante-publique-pas-une-pratique-anodine.html

 

http://www.slate.fr/story/105271/dommages-colateraux-risques-tatouages

 

http://www.lexpress.mu/article/encre-de-tatouage-source-de-cancer

 

http://www.essentiel-sante-magazine.fr/ma-sante/prevention/tatouages-dangereux-peau

 

Dangers du bronzage :

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-soleil-risques-dangers-102/page/5/

 

http://www.syndicatdermatos.org/dossier/les-risques-des-cabines-uv/

 

http://forum.doctissimo.fr/forme-beaute/bronzage-soleil/bronzage-vieillissement-premature-sujet_147676_1.htm

 

http://www.monblogdefille.com/blog/pas-de-soleil-pas-de-rides

 

http://www.santelaurentides.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/Sante_publique/Rayons_UV/Depliant_bronzage.pdf

 

 

En suivant tous ses modèles de merde imposés par les monstres qui dirigent le monde, Les jeunes femmes semblent faire la course à qui aura le  plus tôt son cancer et son vieillissement précoce  tout à la fois. Je ne sais pas si elles se trouveront sexy quelques années plus tard, sans cheveux du tout, malades, vomissant du fait des chimiothérapies, ne pouvant plus parler, et les tatouages déformés parce que le corps et ses volumes changent et que tôt ou tard la peau flétrie et je ne vous dis pas la gueule des tatouages faits dessus des années plus tôt !

 

Investir son énergie en suivant des modèles médiatiquement imposés et qui ne sont là que pour vous détruire, c'est comme édifier un immeuble sans fondation sur du sable. L'immeuble s'effondre, et de même, votre vie s'effondrera.

 

Je me souviens que j'ai toujours eu horreur des modes et des schémas imposés. Lorsque j'étais adolescente, on se moquait de moi, et on me traitait de "cachet d'aspirine", parce que tandis que les autres faisaient la crêpe au soleil pour avoir ce teint moche (sur la race blanche) dit bronzé qu'on nous imposait, je m'abritais du soleil. Je ne vous dis pas à quoi ressemblent aujourd'hui ces adeptes du brûlage de peau, pour celles que le cancer n'a pas emportées, mais quarante ans plus tard, elles font peur. On me dit que je fais bien moins que mon âge.

 

Je n'ai jamais suivi la mode, et je m'habillais comme moi je l'aimais, selon ce dont j'avais envie, et j'étais donc originale. On pouvait se moquer de moi, j'avais été vaccinée dès l'âge de six ans, lorsque devant porter des lunettes on me traitait de "quatre yeux", "serpent à lunettes", "loucheuse", "bigleuse". Les moqueries et insultes ne me faisaient plus aucun effet. Les mêmes filles partaient en chasse, sortaient tantôt avec X, tantôt avec Y, et un certain nombre furent mères à quinze ou seize ans, et la plupart du temps, le sgars les laissaient choir en cet état.

Je me concentrais tant bien que mal sur mes études, ce, en HLM, sans avoir de chambre, ca r je dormais dans le séjour, pièce de passage entre les chambres, celle des parents et celle des frères, et la cuisine. Je ne pouvais étudier que dans la cuisine au milieu de tout le monde, du bruit. C'était ça la pauvreté, et bien en ces conditions, j'eus mon bac.

 

En dépit de tous les obstacles et ils furent très nombreux en mon cas, j'ai construit ma vie avec de solides fondations et pas du sable à la Rhianna, Beyoncé et Kardashian (Karda chiante oui) ! A l'époque c'étaient d'autre noms qu'on nous sacralisaient, mais les filles ne chantaient pas à poil et on ne voyait pas de femmes voilées chez nous, car ces populations en retard mental total n'étaient pas encore introduites en masse chez nous, par volonté des démons génocidaires qui dirigent le monde.

 

Lorsque les filles qui se faisaient brûler au soleil et avaient tout misé sur le rien, l'éphémère, virent le beau gars que j'avais trouvé comme fiancé, j'ai vu leur réaction effarée. Moi, on ne m'avait pas vue aller allumer les mecs. Pourtant, on avait entendu le gars qui venait s'installer sur notre paillasson pour me jouer de beaux airs de son harmonica, sachant que je chantais bien, et qui était amoureux de moi, mais sans succès, et on avait aussi vu le gars à la belle Ferrari (c'est vrai et il était assez mignon) qui était tombé fou dingue amoureux de moi et voulait sortir avec moi, et qui stationnait longuement sous nos fenêtres, chaque jour (il était rentier, mais pompier volontaire) puisque nous étions en rez-de-chaussée, mais pour moi, une Ferrari n'était qu'un joujou comme un autre, et le gars qui me jouait de l'harmonica était bien gentil, mais pas de mon niveau intellectuel, et c'est sa mère, une voisine qui l'aiguillait vers moi, car j'avais la réputation d'une fille sérieuse, pas une qui couche avec tout ce qui passe. Je ne vous dis pas, ces filles étaient folles de voir que le mec à la Ferrari en faisait des tonnes pour moi, alors que je n'en avais rien à faire. La Ferrari, un tricycle ou une soucoupe volante, pour moi, c'était pareil. Mon fiancé est arrivé en deux chevaux des années cinquante avec des trous au plancher... Mon carrosse n'avait pas la classe d'une Ferrari, mais cela m'allait. Ah les filles du quartier ! Elles avaient tout tenté pour allumer le gars à la Ferrari, avec des jupes à ras les fesses, des décolettés ne cachant plus rien, et le mec en pinçait pour la seule fille qui l'ignorait et se moquait de sa fortune. C'est sans doute ce qu'il recherchait : une femme qui l'aimerait pour autre chose que pour son pognon, ses rentes, son aisance. Je ne sais même pas, ou plus le prénom de cet ex prétendant, c'est dire... Je sais seulement que découragé, une fois qu'on a su que j'étais fiancée, il s'est intéressé à une autre fille sérieuse, la fille d'un artisan aisé, et ils se sont rapidement mariés.

 

Si j'étais adolescente aujourd'hui, de même on se moquerait de mon décalage, parce que je n'en aurais rien à faire des modèles putassiers médiatiquement imposés, des putains du star système et de celles de l'islam, mais de même, j'aurais ensuite l'avantage et longuement, seulement pour être restée forte dans ma propre conscience, pour avoir à chaque instant choisi de me déterminer en toute vraie liberté. J'ai refusé d'être un clone de la connerie imposée, et j'ai cultivé cet esprit de liberté qui donne la vraie jeunesse, celle qui vous fait renaître à chaque instant en dehors de toute manipulation et de toute pression. J'en ai bavé, mais JE SUIS !

 

Ces mots JE SUIS, du verbe Être ne sont pas de la biibine, de la pisse de chameau, c'est le substrat de la vie consciente, de la Force et de la vraie beauté, sans aucun âge, éternelle : la conscience dans sa plénitude.

 

Vous qui suivez les moindres news au sujet de Rihanna, Beyoncé, Kardhasian, vous qui vous bâchez en suivant cet autre modèle de négation et de prostiitution de la femme, vous êtes dans le même outrage fait à l'humanité par les mêmes monstres qui ont compris qu'en réduisant la femme on réduit toute l'humanité, et si vous avez quelques décennies de moins que moi sur l'Etat-civil, vous êtes déjà vieilles, rabougries et pourries jusqu'au trognon par atrophie manipulatoire, mais in fine consentie de votre conscience. Parce que ma seule jauge est ma conscience active de chaque instant, que je ne délègue cette conscience ni à un mec, ce que font les musulmanes, ni à un système quel qu'il soit, j'ai la vraie jeunesse, celle de l'Esprit libre et conscient.

 

Entre vous et moi, je suis la jeune, et avec votre cage de vêtements de pute soumise au mâle non viril (le viril reconnaît la femme comme égale), votre bâchage qui nie votre propre divinité, ou au contraire votre surexposition, par vos brûlages de peau, (ah les "ratons-laveurs" aux yeux largement entourés de blanc sur fond sombre après être allées en cabines), tatouages, piercings et j'en oublie, entre vous et moi, je suis la jeune.

 

Salut les vieilles de vingt ans, soumises, enchaînées, chosifiées ambulantes qui semblent basculer comme des culbutos sous le poids des obus artificiels, salut les faces cramées façon ratons-laveurs aux traits morts de statues hyaluroniques, aux bouches de mérou, salut les percées, tatouées, enlaidies à l'extrême, salut les mutantes clonées  et salut les "choses" déshumanisées sous bâches qui refusent leur propre humanité, leur conscience, leur liberté et délèguent leur conscience au père ou à l'époux !

 

Soit vous retrouvez le vrai chemin de la jeunesse, de la liberté et de la conscience, le vrai chemin de la vraie humanité,soit vous réfléchirez plus tard à mes paroles lucides, et vus regretterez de ne pas avoir suivi cet éclairage qui vous aurait sauvées.

 

Jeune à jamais parce que libre et consciente, je ne délègue à personne, le droit de me dicter quoi que ce soit. Nul ne m'est supérieur et je ne suis esclave de personne.

La liberté est en toi, ou elle n'est pas, et elle est en toi mobilisable à chaque instant. Elle est le souffle et la substance de l'Esprit vivant et vivifiant !

 

"La Vérité vous rendra libres." Jésus.

 

La femme n'est pas une chose : elle est l'humanité dans sa divinité même, dès que la conscience est activée en elle.

 

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:51

Cet article est reposté depuis Le blog de Merlin....

Published by MERLIN - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marie ROCA
  • Le blog de Marie ROCA
  • : Je vis de nombreux faits dits paranormaux, de toutes sortes : revécus de vies abtérieures, voyances, manifestations d'âames de défunts, revécus spontanés de vies antérieures, surtout la vie d'une femme druide de l'antiquité celte, vie celte que je relate dans le roman celte "Arianrhod" ; j'ai de fortes prémonitions,des apparitions d'anges, mais aussi de petites fées, etc...Après un long silence sur ces vécus, je souhaite les exprimer pour les partager. Je suis aussi dans la vraie vie,, comme vrai écrivain doté de très nombreux vrais prix littéraires, historienne, conférencière et animatrice radio, mais aussi, j'ai décidé d'exercer ma liberté, la vraie liberté, celle qui refuse le politiquement correct et dit la vérité qu'elle plaise ou non, selon le vrai enseignement donné par un celte nommé Jésus. Je suis d'âme celte, pour toujours, et de ce fait, pour moi la liberté n'est pas un mot inscrit ici ou là mais vidé de son sens par la manipulation du politiiquement corect qui fait le maheur des peuples légitimes, surtout en France.
  • Contact

Visiteurs

Nombre de visiteurs :
casino dkplan

Recherche